bébé et la musique

Sur: Wednesday, February 21, 2018 Commentaire: 0 Frappé: 190

Les effets bénéfiques des mélodies que Bébé peut déjà écouter dans le ventre de Maman…

Initier Bébé à la musique dès la grossesse

Très tôt, le fœtus, bien installé dans le cocon intra-utérin, est capable d’entendre ce qui se passe à l’extérieur. 

La voix de Maman est sans conteste le premier « son » écouté et reconnu. Des études démontrent qu’un bébé réagit aux sons vers la 16e semaine de grossesse, son audition arrivant à maturation au plus tard à la 30e semaine. Futures mamans, ne négligez donc pas ces petits moments où, allongées tranquillement, vous vous laissez aller à écouter une douce mélodie. Bébé l’entend lui aussi et, vous pouvez en être sûre, il n’y est pas insensible.
Vos séances de relaxation (yoga, sophrologie, haptonomie...), sur fond sonore, sont aussi bénéfiques. Tout ça, pour être à 100 % à l’écoute et en harmonie avec l’enfant que vous portez.

Il paraît aussi que Bébé a le rythme dans le sang. Comme le confirment des chercheurs en « Psychosonique » (étude de l’effet des sons sur l’être humain), le fœtus réagit aux modifications de tempo de la musique, rapide ou plus lent. Eh oui, il bat la mesure, comme on dit. Et ce, dès sa vie in utero !

Bébé a l’oreille musicale

Serait-il possible de "conditionner" son tout-petit à la musique ?

Eh bien oui ! Très tôt, à la naissance, les nouveau-nés sont capables de reconnaître des sons, ou mélodies, entendus dans le ventre de Maman. Faites le test ! Si vous avez passé votre grossesse à vous prélasser devant vos émissions de variétés préférées, Bébé y sera d’autant plus sensible et capable de les reconnaître par la suite. Calé dans son transat, près de vous, il se calmera ou s’endormira sans aucun doute, rassuré par « le bain sonore » qu’il connaît, lui rappelant ce qu’il vivait dans votre ventre...

Il semblerait d’ailleurs que plus les mères exposent tôt leur bébé à une mélodie (et d’autant plus dès la vie intra-utérine), plus il aurait de chance d’y être sensible. Rien d’étonnant, finalement…

commentaires

laisse ton commentaire